L’association Sauvegarde du Patrimoine du lycée Gabriel Faure de Tournon-sur-Rhône recevait à la salle des Commensaux, Damien Chantrenne, doctorant en histoire de l’art.
Jeudi 30 avril 2009 se tenait la conférence sur Pierre-Paul Sevin, peintre tournonais du xviie siècle. Monsieur Chantrenne réalise une thèse sur cet artiste. Une cinquantaine de Tournonais assistaient à cette présentation passionnée et passionnante, découvrant autant le peintre, sa vie et son œuvre que les coutumes artistiques de l’époque, concernant notamment l’art éphémère et cérémonial.
Le public fut charmé et conquis, ravi de découvrir une gloire locale. Il est aussi impatient de voir le jeune homme publier sa thèse pour en apprendre plus sur Pierre Paul Sevin et sur l’époque de Louis XIV.

Pierre Paul Sevin

Né à Tournon vers 1645 et fils du peintre des comtes de Tournon, Pierre Paul Sevin reçoit très tôt une éducation jésuite et artistique. A la mort de son père, il se spécialise dans le décor à fresque et le décor éphémère. Il officie principalement pour les jésuites. Il est également reconnu pour ses madrigaux. Sa carrière démarre vraiment à Rome et à Venise où il réalise des décors éphémères pour les fêtes de son temps, comme le Carnaval de 1669.

En 1673, il devient le peintre attitré du cardinal Emmanuel-Théodose de Bouillon. De Rome, Pierre Paul Sevin part pour Paris et la cour du roi Louis xiv. Le règne du Roi Soleil est marqué par une période intense d’activité festive. Grâce au Père Menestrier et au Père Lachaise, il obtient des commandes royales et sa signature est suivie de la mention « Peintre du roi ».

Dans le royaume de France, pour le compte de la famille royale ou des jésuites, Pierre Paul Sevin effectue de nombreuses propositions de décors cérémoniaux pour des canonisations, des naissances, mariages et pompes funèbres ainsi que pour des entrées royales et princières. On lui doit notamment les cérémonies de canonisation de saint François Borgia en 1672 à Tournon, pour la naissance du duc de Bourgogne en 1682 au Collège Louis-le-Grand à Paris et l’entrée des ducs de Bourgogne et du Berry à Grenoble en 1701.

En plus de réaliser les décors, il conçoit les machineries et costumes nécessaires aux festivités. Pour chacune de ces œuvres, il est accompagné, pour la réalisation des textes, du Révérend Père Claude-François Menestrier, Jésuite. Les deux hommes tisseront une forte amitié artistique réelle.
Malheureusement, son style baroque, très marqué par l’Italie et les œuvres du Bernin ne convient pas à la Cour classique du royaume de France. Pierre Paul Sevin et le Père Menestrier tenteront de faire évoluer l’art de l’éphémère en proposant des œuvres différentes de celles des artistes classiques que sont Jean ier Berain (dessinateur de la chambre du cabinet du Roi) et de Charles Lebrun (peintre du roi et décorateur de Versailles) mais ils recevront de très mauvaises critiques.
En 1689, Pierre Paul Sevin quitte Paris pour la province. Sa ville natale en point de chute, l’artiste mène une vie itinérante et continue à réaliser des décors (à Trévoux, Lyon, Villefranche, Dombes par exemple ainsi qu’à la Collégiale Saint-Julien de Tournon).
Pierre Paul Sevin meurt le 2 février 1710, probablement de la peste.

Pierre Paul Sevin, le Collège et Damien Chantrenne

La conférence est née d’une rencontre, entre Damien Chantrenne et les membres de l’association Sauvegarde du Patrimoine du lycée Gabriel Faure. Dans le cadre de sa thèse, Monsieur Chantrenne souhaitait voir, de ses yeux, les œuvres du peintre dans sa ville natale. Les plus connues étaient au Musée-Château et à la Collégiale mais le doctorant ne doutait pas que le lycée, étant donné le passé du peintre et ses relations artistiques avec les Jésuites, avait répondu à quelques commandes du Collège et qu’il y en restait des traces.

Lors d’une visite donc, les portes de la Chapelle sont ouvertes et Damien Chantrenne y découvre au moins deux tableaux qu’il attribue sans l’ombre d’un doute à Pierre Paul Sevin. Après ses recherches, nous savons aujourd’hui que les deux tableaux au-dessus du maître-autel ont été effectués à l’occasion des fêtes de canonisation de saint François Borgia effectuées à Tournon en 1672.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Annonce de l’évènement

Né à Tournon vers 1645, Pierre Paul Sevin fait partie des illustrateurs du règne de Louis XIV. Marchand de tableaux, peintre miniaturiste, entre 1666 et 1689, il réalisa en Italie et à Paris de nombreux décors à fresque et des décors éphémères pour les familles royales et princières. Il est mort à Tournon en 1710.

Jeudi 30 avril à 20h00, Damien Chantrenne, doctorant à Paris IV-Sorbonne vous propose de (re)découvrir ce peintre dont les tableaux sont visibles à la Collégiale Saint-Julien, au Château-Musée et à la Chapelle de lycée, à Tournon-sur-Rhône.

Rendez-vous est donné à la salle des Commensaux du lycée. L’entrée à la conférence est gratuite.

Pierre Paul Sevin par Damien Chantrenne, conférence du 30 avril 2009